Nos tutelles

CNRS Université de Strasbourg

Nos partenaires

Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg

Rechercher




Accueil > Équipes > Transferts Réactifs dans les Hydrosystèmes Anthropisés - TReHa > Résultats scientifiques de l’équipe TreHa

Caractérisation de l’hydrodynamique en milieu non saturé

publié le , mis à jour le

Contexte
L’objectif de ce thème est d’étudier les transferts à travers les sols et la zone non saturée de l’aquifère.
Toutes les difficultés de modéliser ces transferts proviennent de la caractérisation des différentes relations non linéaire entre la perméabilité, la capacité capillaire, la macro dispersion, le coefficient de couplage électrique et la teneur en eau et /ou de la température ainsi que les paramètres qui interviennent dans toutes ces relations.

Démarche
Les recherches effectuées au sein de ce thème sont complémentaire et sont fondées sur trois approches différentes : du développement de nouvelle méthode numérique, un suivi des variables d‘état (teneur en eau – pression – éléments géochimiques) sur un profil vertical sur le site du Strengbach ainsi que des expériences de laboratoire.

Acquis
A titre d’exemple, le travail de thèse de Vincent Allègre, en collaboration avec L. Jouniaux (IPGS) et Pascal Sailhac (ANR TRANSEK 2009/2012 responsable L. Jouniaux), nous a permis de mettre en évidence l’évolution du coefficient d’électro filtration en fonction de la saturation en eau du milieu poreux.

Figure : Expérience de drainage : teneur en eau, pression et coefficient d‘électrofiltration en fonction de la saturation en eau

Nous avons observé une variation non monotone du coefficient d’électrofiltration en fonction de la saturation. Les différents modèles existants dans la littérature prédisent une diminution stricte de C quand la saturation en eau diminue. Ces travaux se poursuivent vers une modélisation couplée de l’écoulement et du potentiel électrique en milieux poreux non saturé et vers d’autres expériences de drainage et d’imbibition ainsi que vers des expériences d’électrofiltration sous l’action d’un champ électrique extérieure.

Personnes impliquées
F. Lehmann, B. Belfort, S. Cotel, D. Viville, A. Younes, Ph. Ackerer

Références bibliographiques
Allègre, V., L. Jouniaux, F. Lehmann, and P. Sailhac, Reply to the comment on Streaming potential dependence on water-content in Fontainebleau sand, Geophys. by A. Revil and N. Linde , Geophys. J. Int., 186, 115-117, 2011
Allègre, V., L. Jouniaux, F. Lehmann, and P. Sailhac, Streaming potential dependence on water-content in Fontainebleau sand, Geophys. J. Inter., 182, 1248-1266, 2010.